Enlèvement des rails du 3ème tronçon pour la VVPDG

Le démontage des rails est en cours  entre Sernhac et Lafoux.Ce devrait durer toute la semaine prochaine.

L’aiguillage à Lafoux a déjà été enlevé par la SNCF.(voir photos)

Ce tronçon va être réalisé par le CD30 sans la contribution de la SEGARD qui a réalisé les deux tronçons précédents.

Il y aura un morceau partagé avec la SNCF pour l’accès à la voie toujours en service.

Le CD 30 prévoit la livraison au printemps et une inauguration de l’ensemble.

Nous ne savons toujours pas quand le 2è tronçon sera officiellement ouvert au public…

Agnès Senicourt

Sernhac : le Vallon d’Escaunes récompensé à l’Unesco

Mot de la Présidente :

« D’autant plus fiers de ce prix que nos associations sont très proches parentes : Bientôt grâce à la Voie Verte et le trajet que la Mairie de Sernhac doit flécher , le Vallon sera accessible à vélo par tous depuis le Pont du Gard ou par la Viarhôna depuis Avignon ou Arles !

Il ne manque que la véloroute V66 pour que Nîmes la Romaine permette à tous de suivre le trajet de l’aqueduc Romain du futur musée de la Romanité en passant par le   Castellum jusqu’au Pont du Gard.

Un tourisme culturel durable , propre et intelligent grâce au dévouement des bénévoles des associations et à l’engagement à tous les échelons des pouvoirs publics devrait  se développer rapidement dans notre département. Nos deux associations souhaitent la création du PNR  pour faciliter le développement économique de notre territoire. »

Agnès Senicourt

 

Conférence sur la voie ferrée du Martinet . Le mot de la présidente

Le mot de la présidente :

 

« L’association Voie Verte et la Bibliothèque de Comps ont réussi une belle soirée. C’est un minimum de 110 personnes qui se sont   réunies pour la mémoire de la voie ferrée du Martinet , la culture et la convivialité.

Merci aux deux conférenciers Véronique Martin et Jean Marie Mercier qui ont travaillé bénévolement et surmonté des obstacles injustement placés sur leur parcours de recherche.

Merci aux élus présents Gérard Blanc, Conseiller Départemental qui a pu en fin de conférence, nous donner des nouvelles de la poursuite prochaine  du chantier après Sernhac, André Nafraîcheur premier adjoint de Meynes, Jean Jacques Rochette maire de Comps .L’association pour la réouverture du TER rive droite du Rhône était représentée par  Bernard Andrieu,Jean Clément Termoz et Charles Ménard.

La présence nombreuse d’anciens cheminots ou ingénieurs SNCF , d’un public plein de souvenirs personnels vécus dans ces trains ou d’envie d’apprendre ont  prouvé l’intérêt que nous portons tous, à l’histoire de la voie ferrée du Martinet.

Lorsque nous nous baladons  sur la voie verte nous nous imprégnons de cette mémoire paysagère, économique et humaine et la respectons.

C’est la raison pour laquelle nous apprécions ces belles anciennes gares habitées, rénovées et que nous demandons la remise en état de l’abri voyageur et lampisterie de Comps.

Je vous invite à aller randonner sur les tronçons plus au nord . Nous rêvons de les voir devenir Voie Verte d’Uzès à Alès ! Les paysages et les ouvrages y sont somptueux.

Merci à tous !

conférence sur l’histoire de la voie ferrée du Martinet à Beaucaire

Rappel vendredi 24 novembre à 19h conférence sur l’histoire de la voie ferrée du Martinet à Beaucaire que nous organisons conjointement avec la bibliothèque de Comps.
C’est sur l’emprise de l’ancienne voie ferrée du Martinet que se déroulera la voie verte du Pont du Gard puis jusqu’à Uzès comme le prévoit le département. Le projet porté par Uzège Pont du Gard Durable est également à 80 % sur cette voie  ferrée désaffectée.

Véronique Martin est  guide conférencière à la Société d’Histoire et d’Archéologie de Beaucaire, elle a animé avec passion et talent  deux émissions « des Racines et des Ailes « sur Beaucaire en 2013 et 2015.

Jean Marie Mercier est secrétaire de la SHAB et Académie de Nîmes.

Belle conférence en vue !

Le mot de la présidente le 11 novembre 2018

Le mot de la présidente le 11 novembre 2018

Le mot de la présidente de l’Association Voie Verte,le 11 novembre 2018

 

J’ai participé aux 1ères assises du Tourisme au Pont du Gard le 10 novembre. Beaucoup de monde au rendez vous, il a fallu ouvrir deux salles pour de très nombreux élus et représentants d’associations ou de propriétaires de gîtes directement intéressés par l’accueil et la communication touristique. Il s’agissait  en fait de préparer le nouveau schéma départemental du tourisme pour trois ans de 2018 à 2021 qui doit être prêt en janvier 2018.

 

Un document intitulé « Dépasser l’Avenir »  a été distribué à chacun, puis nous avons écouté les interventions successives des élus. Tout était intéressant. Cependant, devant l’absence surprenante  de référence  aux voies vertes et véloroutes et à l’accueil touristique spécifique j’ai pensé utile de  faire une  modeste intervention le matin. J’ai demandé aux élus de se pencher sur ce sujet, leur suggérant de  s’appuyer sur le  document ministériel 2017 « Baromètre du Tourisme à vélo en France » à lire sur ce lien.

https://www.entreprises.gouv.fr/tourisme/barometre-du-tourisme-a-velo-france

 

N’ayant pas pu influencer davantage malgré la présence l’après midi  du président du département d’Ardèche qui lui, a décidé sous le slogan « Emerveillés d’Ardèche » de pousser le tourisme à vélo (bénéficiaire également d’un PNR actif).Je suis donc sortie à 16h30 avec une question lancinante en tête:

Le tourisme à vélo sera- t-il traité à la hauteur des investissements faits par le département lui-même ? ou bien celui-ci restera-t-il en retard sur le présent puisque tout de même les réalisations faites sont belles et nombreuses depuis 2017.

Au départ de l’Espiguette, le Grau du Roi, Aigues Mortes, Gallician, St Gilles, Beaucaire, Comps, Montfrin, Aramon  jusqu’à Villeneuve les Avignon par une véloroute en grande partie voie verte, le territoire n’est il pas attirant pour ce fameux touriste à vélo qui dépense 80 euros par jour en moyenne ? Itinérant, mais se posant quelques jours dans les villages successifs ? Pourquoi ne pas illustrer cette magnifique réalisation par des photos de panneaux ViaRhôna ou voie verte dans le document distribué ?

Il y a aussi la  voie verte du Pont du Gard et sa liaison vers Uzès en boucle superbe et toutes les autres voies vertes du Gard financées par le département ! N’y a-t-il pas matière suffisante à « vendre ce produit »?  Ne serait ce pas une erreur que de ne pas promouvoir pour les trois années à venir  ces véloroutes et voies vertes que beaucoup nous envient ? Il y a la Loire à vélo et ses retombées économiques sonnantes et trébuchantes  pourquoi pas le Gard à vélo ?

Les hébergeurs se plaignent du manque de lisibilité eux qui reçoivent des touristes étrangers friands de vélo(lire sur notre site le midi libre du 11/11/17) Ils ont raison ! La communication n’est pas au rendez vous. Le label Accueil Vélo qui se développe partout n’est pas encore installé dans le Gard.

Et l’agriculture ? les bons produits locaux ? l’œnologie ? chers au Président du département Denis Bouad, ne sont ils pas les partenaires préférés des cyclotouristes avec le patrimoine et la culture réunis ?

L’Unesco à vélo, les voies de la romanité, l’oenocyclotourisme… que de thèmes à proposer ! Et quand on a le bonheur d’avoir le Pont du Gard et les gorges du Gardon au cœur de ce polygone Uzès, Nimes, st Gilles, Arles, Avignon desservis par ViaRhôna et EV8 ce n’est pas la qualité qui manque.

Le président de l’EPCC, Patrick Malavieille a souligné la nécessité de relier le musée de la Romanité de Nîmes au Pont du Gard. C’est en effet prévu dans le schéma national des voies vertes et véloroutes : c’est la V66qui va  de Nîmes à la voie verte du Pont du Gard. Un bus transportant les vélos au retour serait une excellente idée. Arles, Avignon et Uzès  sont déjà reliées au PDG par la Viarhôna et l’EV8 ou VVPG.

J’espère que le nouveau schéma départemental même sur un délai court va pouvoir évoluer en ce sens. En tout cas, nous, petite association voie verte n’aurons rien à nous reprocher car avec Jean Louis Mante de l’AF3V  avons déjà exposé ces enjeux lors d’une rencontre en mai 2017 avec le président de l’ADRT.

Agnès Senicourt

 

 

 

 

Nouveau CA

COMPOSITION DU NOUVEAU CA DE LA VOIE VERTE

élu pour deux ans à compter du 24 Mars 2017

LE BUREAU :

Présidente Agnès Senicourt

Vice président Marc Perrin (page facebook)

Trésorière Christiane Leroy

Trésorier adjoint Jean Luc Rodriguez

Secrétaire Danielle Geniez

Secrétaire adjointe Bernadette Jonquet (et relais Sernhac)

Webmaster  Sophie Pontaud

AUTRES MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION :

Vice président délégué gardois pour l’AF3V Jean Louis Mante

Adjoint AF3V  Robert Senicourt

Relais Comps Gérard Geniez

Relais  association  réouverture du TER rive droite du Rhône Charles Ménard

Relais pour Laudun et RAV Charly Chaigneau

Relais pour Meynes Aimé Gautier et Jean Yvon Girard

Relais pour Montfrin Elise Selme

Relais pour balades à vélo (Marc Perrin remplace Gérard Geniez)